La grossesse nerveuse

La grossesse nerveuse

- Catégories : Default

Elles ont tous les symptômes d’une grossesse : le retard de règles, les nausées, les maux de ventre… Mais le test lui, reste invariablement négatif. On parle alors chez ces femmes de grossesse nerveuse. Focus sur ce phénomène loin d’être anodin.

Les symptômes de la grossesse nerveuse

Contrairement au déni de grossesse où la femme n’est pas consciente de son état, parfois jusqu’à terme, une femme souffrant de grossesse nerveuse est convaincue d’être enceinte même si on lui donne la preuve du contraire. Elle développe alors de nombreux symptômes :

  • absence de règles
  • nausées
  • hausse des niveaux d’hormones
  • douleurs au ventre
  • grosse fatigue
  • prise de poids
  • ventre (abdomen) gonflé, parfois comme au 8e mois de grossesse
  • seins douloureux (parfois, ils libèrent même du colostrum)

Grossesse nerveuse : qui est concerné ?

La grossesse nerveuse relève à la fois d’une envie et d’une peur d’être enceinte. Si chaque histoire est personnelle, les personnes qui ont tendance à avoir des peurs excessives sont plus vulnérables. On peut retrouver ce phénomène chez certaines jeunes femmes qui ont un fort désir d’enfant ou, au contraire, une peur phobique de la grossesse. Quelquefois, ce sont ces deux causes qui s’entremêlent. La femme a très envie d’un bébé mais, en même temps, la grossesse la terrifie. Elle redoute chaque étape. La grossesse nerveuse est une manière pour elle de se confronter à ses craintes. Elle éprouve la grossesse, mais sans le bébé.

La grossesse nerveuse touche aussi des femmes plus mûres. La baisse de la fertilité, le chemin vers la ménopause sont autant d’étapes difficiles à traverser. Certaines mamans redoutent ce passage. La grossesse est alors un moyen de réveiller la féminité. Elles ressentent le besoin d’enfanter une dernière fois, de poursuivre la filiation avec un petit dernier. Seulement, elles ont peur de recommencer, elles ne s’en sentent plus capables.

Le travail psychologique de deuil de la maternité ou l’impossibilité de passer cette étape peut déclencher les symptômes de la grossesse.

Quels sont les traitements d'une grossesse nerveuse ?

La grossesse nerveuse résulte dans la plupart des cas d’une peur d’être enceinte, ou d’un désir puissant d’avoir un enfant. Dans les deux cas, un soutien psychologique s’impose. Ce trouble psychique nécessite une approche multidisciplinaire impliquant médecins, gynécologues et psychiatres. Il faut comprendre l’origine du trouble en interrogeant la femme sur son histoire.

Une des difficultés à laquelle sont confrontés les médecins est la conviction de la patiente d’être enceinte, bien que les examens d’imagerie médicale confirment le contraire. Pendant sa prise en charge, le médecin lui apprendra à se recentrer sur son corps, sur ses sensations et à vaincre ses peurs.

Une fois que la prise de conscience a lieu, les symptômes de grossesse se régulent alors naturellement.