Qu'est-ce que le maternage proximal ?

Qu'est-ce que le maternage proximal ?

- Catégories : Default

Le maternage proximal est plus que jamais en vogue. On voit apparaître de plus en plus de mamans qui optent pour le cododo, l'allaitement tardif ou encore le portage. Ces pratiques issues du maternage proximal permettraient aux mamans d’écouter davantage leur instinct.

Alors qu’est-ce que vraiment le maternage proximal ? Quels sont ses avantages et ses risques ? Retour sur cette nouvelle façon d’approcher la maternité.

 

Pourquoi le maternage proximal ? 

Le maternage proximal repose sur l'idée que le bébé a besoin d'être proche de sa maman les premiers mois, voire les premières années de sa vie. L'objectif du maternage proximal est de ne pas casser brusquement le lien fort qui s'est construit entre bébé et sa maman lors de la grossesse.

Ainsi, le maternage proximal consiste simplement à adopter certaines pratiques favorisant un lien fort entre bébé et maman. Quelles sont ces pratiques ?

Les pratiques du maternage proximal

Reposant sur une importante proximité entre les parents et le bébé, le maternage proximal regroupe un ensemble de pratiques variées allant du cododo au portage en passant par l’allaitement tardif.

Le cododo 

Le cododo est une pratique courante au Japon, en Chine, en Norvège et dans certains pays africains. Il repose sur une règle simple : maman et bébé dorment dans le même lit.

L'objectif est de rassurer bébé en le laissant dormir avec sa maman pour éviter de créer de l’anxiété chez bébé.

Cette technique de couchage, aussi appelée “co-sleeping”, est très appréciée des mamans qui allaitent, car elle permet de nourrir bébé sans effort. Une femme peut tout à fait allaiter son enfant tout en s’endormant, créant des moments inoubliables pour la mère.

Toutefois, certains médecins déconseillent le cododo pour éviter que bébé finisse écraser sous le poids de ses parents. Pour le cododo, certaines précautions sont à prendre pour s’assurer que bébé puisse dormir avec sa maman en toute sécurité.

Mieux comprendre le sommeil de bébé vous apportera des effets bénéfiques pour vous et bébé.

L’allaitement tardif 

Les recommandations de l’OMS conseillent un allaitement de bébé jusqu’à l’âge de 6 mois. Toutefois, de plus en plus de femmes optent pour un allaitement plus long, continuant à allaiter leur enfant jusqu’à l’âge de 2 ans ou plus. Cette pratique de l’allaitement tardif, propre au maternage proximal, doit permettre une relation privilégiée entre la mère et l’enfant.

Les médecins confirment que le lait maternel contient de nombreux bienfaits et apporte tout ce dont votre enfant a besoin. L’allaitement tardif ne faisant pas partie de la norme, certains médecins alertent sur le risque que l'enfant se sent jugé et moqué par les autres enfants. 

Pour savoir quand arrêter le sevrage, le maternage proximal préconise d’écouter votre corps et vos envies. Tant que le sevrage est un moment agréable pour vous et bébé, vous pouvez continuer.

Le portage 

Pratique et rassurant, le portage permet aux mamans de continuer leurs activités habituelles avec bébé toujours avec soi ! La maman est plus libre de ses mouvements, tandis que bébé est rassuré. En effet, lorsqu’il est régulièrement porté, bébé pleure beaucoup moins, car le portage crée un sentiment de sécurité chez bébé. Le portage serait bénéfique à bébé et à maman.

Le portage s’inscrit dans la lignée d’action permettant un lien particulier entre la mère et son bébé souhaité par le maternage proximal. Toutefois, à partir d’un certain âge, il peut être intéressant de changer de position ou d'arrêter le portage pour permettre à bébé d’interagir davantage avec le monde.

Risques et vie de famille 

Le maternage proximal est contesté par certains médecins. Les pratiques comme le cododo ou l’allaitement tardif peuvent présenter certains risques. Il est donc important que les parents restent vigilants s’ils souhaitent adopter le maternage proximal.

Il est essentiel que la décision de pratiquer le maternage proximal se prennent à deux, pour éviter l'exclusion du père ou la mise de côté du couple. Une consultation chez une psychologue peut grandement aider les couples subissant ces situations.

Le maternage proximal peut aussi s’adapter aux hommes. A l’exception de l’allaitement, le papa peut aussi adopter les pratiques du maternage proximal comme le portage ou le cododo. D’ailleurs, on parle de plus en plus de parentage proximal pour inclure les papas !

 

Que faut-il retenir ? 

Le maternage proximal n’est pas forcément adapté à toutes les mamans. Lorsque certaines mamans ne peuvent se passer de l’allaitement, d’autres préfèrent le biberon plus pratique pour faire garder son bébé à la crèche ou chez la nourrice.

Le portage et le cododo ne conviennent pas forcément à tous, et il est important de prendre en compte toutes les conséquences de ces pratiques sur la vie quotidienne.  Le portage peut engendrer des problèmes de dos s’il est mal exécuté, et le cododo peut réduire l’intimité du couple.

A l’inverse, le maternage distal, qui s’oppose au maternage proximal peut également être difficile à vivre pour une maman. Il demande de laisser pleurer bébé et de ne le porter que très rarement. Si certains bébés vivent bien l’indépendance du maternage distal, d’autres réclament l’attention d’un maternage proximal.

 

Chaque méthode de maternage à ses forces et ses faiblesses. Le maternage parfait varie d’une maman à l'autre, d’un bébé à l’autre. A chaque maman de trouver le maternage qui lui correspond le plus, ainsi qu’à son bébé !