Doudou : jusqu’à quel âge un enfant peut-il en avoir un ?

Doudou : jusqu’à quel âge un enfant peut-il en avoir un ?

- Catégories : Default

Le doudou, c’est comme la tétine : beaucoup de parents se demandent quand leur enfant pourra s’en séparer.

La réponse à cette question est assez simple : c’est lui qui décide. En effet, cette peluche qu’il garde depuis sa petite enfance perdra de son intérêt au fil du temps.

En tant que parent, votre rôle est de l’accompagner dans cette phase.

Nous vous disons tout sur le doudou de bébé, de son besoin à l’acte de séparation.

Le rôle du doudou expliqué

Le doudou peut être n’importe quoi. Généralement, c’est une peluche. Pourtant, certains chérubins se servent d’un doudou plat prenant la forme d’un joli et doux morceau de tissu. Il n’y a pas de règle concernant le compagnon préféré de votre tout-petit.

Dans tous les cas, le doudou est un objet important pour l’enfant qui grandit. Souvent élément pour se rassurer (c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il demande son doudou pour dormir ou quand il pleure), il peut être aussi un véritable compagnon de jeu.

Dans tous les cas, le doudou représente la capacité pour le nourrisson de s’attacher à autrui. Pour les psychologues spécialisés dans la petite enfance, c’est le premier pas vers l’indépendance affective et le développement émotionnel. 

Doudou : jusqu’à quel âge ?

Certains parents s'alarment sur le fait que leur enfant possède encore un doudou à 8 ans. Cela ne doit pas vous inquiéter. D’ailleurs, certains adultes possèdent encore un doudou qui symbolise, dans ce cas, un objet transitionnel ou porte-bonheur. Il leur permet de conserver une âme d’enfant et de symboliser l’attachement aux parents.

Est-ce que c’est grave docteur ? Non, pas vraiment. À condition que l’enfant puisse se séparer de son doudou quand il le faut. Ainsi, bien qu’en règle générale, un enfant a tendance à se détacher de son doudou naturellement vers ses 6 ans, il peut le conserver à la maison pour dormir ou se rassurer en cas de gros chagrin. Par contre, le doudou ne peut pas l’accompagner partout. L’enfant doit aussi apprendre à gérer la séparation avec cet objet intime (et, par extension, avec ses parents).

Le doudou à la maison : oui. Le doudou à l’école : non.

Comment les parents peuvent-ils accompagner leur enfant dans la séparation avec le doudou ?

Je persiste et signe sur le fait qu’en tant que parent, vous ne devez pas vous alerter si votre enfant conserve son doudou pendant de longues années. D’ailleurs, même quand il s’en séparera, gardez-le précieusement. Votre fils ou votre fille sera heureux de le retrouver de nombreuses années plus tard (il ou elle pourra même le donner à son propre enfant).

Dans tous les cas, vous avez un rôle important dans la séparation avec doudou. Évidemment, il est hors de question de confisquer le doudou de son tout-petit. La rupture serait trop brutale (et peut générer des traumatismes). Le but est de le faire petit à petit pour que le détachement se fasse de manière progressive.

Voici quelques étapes à suivre pour faciliter cette période de transition :

·       Commencer doucement en proposant d’emmener doudou dans la voiture, mais pas à l’extérieur (ce qui risquerait, en prime, de le salir) ;

·       Puis, demandez-lui de laisser doudou à la maison ;

·       Après l’étape de la maison, proposez de laisser doudou seulement dans le lit ;

·       Finalement, demandez-lui s’il souhaite ranger doudou dans son coffre à jouets. Ainsi, il pourra le récupérer facilement si besoin est.

·       Quand vous voyez que votre enfant commence à le délaisser, vous pouvez le ranger pour de bon (mais gardez toujours la possibilité de le ressortir, au cas où).

Une fois votre enfant totalement autonome, doudou ne sera plus qu’un vague souvenir. Même si certaines rechutes peuvent être à prévoir en cas de petites angoisses ou d’événements marquants.

Dans tous les cas, ne forcez pas les choses et laissez le temps à votre chérubin d’acquérir suffisamment de maturité et d’autonomie pour se séparer de cet objet intime.